Cette page sera révisée au fur et à mesure que les questions sont reçu.

Préparation des skis au début de la saison

 

Équipement aguerri

 

Le scénario le plus désolant

Vous avez laissé vos skis dans un coin du garage ou du sous-sol après votre dernière randonnée de la saison précédente. Ils portent toujours le fart du jour que vous aviez alors appliqué et, s’il s’agissait de klister, des pelures d’orange, des flocons de styromousse et des excréments de chien y sont maintenant collés.

 

Étape no 1 : Nettoyez vos skis. Chauffez le klister avec un sèche-cheveux et grattez-le à l’aide d’un grattoir en plexi pour éliminer mécaniquement autant de saletés et de fart que possible. Au besoin, nettoyez avec un défarteur aux agrumes et un linge sans charpie pour éliminer tous résidus. N’oubliez pas de nettoyer aussi les surfaces latérales de vos skis.

 

Le scénario le plus réjouissant

Vous avez nettoyé vos skis au printemps et appliqué un fart d’été puis vous les avez remisés convenablement.

 

Étape 1 : Enlevez le fart d’été. Utilisez un grattoir en plexi bien affûté et un grattoir de rainure pour enlever complètement le fart d’été. N’oubliez pas les faces latérales de vos skis.

 

Étape 2 : Nettoyez les fixations. À l’aide de silicone en aérosol, retirez la saleté qui s’est logée dans le mécanisme de la fixation et lubrifiez-le avec une huile lubrifiante légère ou du silicone en aérosol.

 

Étape 3 : Vérifiez l’état de vos bâtons. Vérifiez l’usure des dragonnes. Si elles sont endommagées, faites-les réparer chez un cordonnier ou remplacez-les. Servez-vous d’une lime pour affûter la pointe des bâtons, le cas échéant.

 

Étape 4 : Nettoyez vos bottes. Nettoyez la semelle de vos bottes à l’aide d’un chiffon propre et du silicone en aérosol. Remplacez les lacets au besoin.

 

Étape 5 : Fartez vos skis. Qu'il s'agisse de skis classiques, sans fartage ou de patin, appliquez un fart de glisse sur la zone de glisse. La méthode la plus simple? Passez une lingette de fartage (semblable à une lingette humide pour bébé) sur la zone de glisse et laissez sécher pendant deux minutes. La méthode intermédiaire? Appliquez un fart de glisse en vaporisateur. La méthode la moins simple? Appliquez au fer un fart de glisse (le bleu suffira si vous ne disposez pas de toute la gamme de couleur) sur la zone de glisse, raclez le fart avec un grattoir puis brossez la semelle avec une brosse en nylon ou en crin (ou avec les deux). S'il s'agit de skis classiques, il ne vous reste plus qu’à appliquer le fart du jour à la zone de poussée ; vous serez alors prêt pour votre première randonnée!

 

Équipement neuf

 

Ski sans fartage

 

  1. Nettoyer vos skis à l’aide d’un défarteur aux agrumes. Laissez-les sécher complètement puis suivre l’étape cinq décrite ci-dessus pour farter la zone de glisse. Vous pouvez aussi utiliser un fart pour les skis sans fartage. Il améliore l’efficacité de la zone de poussée, mais se nettoie difficilement étant donné la structure en écailles de poisson. N’utilisez JAMAIS de fart de retenue sur des skis avec une surface en peaux.

 

Skis classiques (fartables) et skis de patin

 

Suivez les instructions suivantes ou apportez vos skis chez un marchand spécialisé pour qu'il effectue un traitement à la meule ou à chaud. (Vous pouvez aussi le demander à un autre skieur… en échange d’une commission!)

 

  1. Nettoyez vos skis à l’aide d’un défarteur aux agrumes et d’un linge sans charpie.
  2. Frottez la semelle avec un tampon rugueux en fibretex (semblable aux tampons à récurer en nylon pour la cuisine) en effectuant de longs mouvements, toujours dans le même sens et préférablement de la spatule au talon. Vous obtiendrez de meilleurs résultats en répétant ce mouvement à maintes reprises, jusqu'à une centaine de fois par ski selon les spécialistes du fartage.
  3. Appliquez un fart chaud (rouge ou blanc) à l’aide d’un fer à fartage. Raclez ensuite la semelle avec un grattoir de plexi bien affûté. Brossez maintenant à l'aide d'une brosse de cuivre ou de laiton. Répétez au moins trois fois. Cette étape sert à ouvrir les pores de la semelle en plastique de vos skis et à les imprégner de fart.
  4. Appliquez ensuite un fart de glisse dur (bleu) puis raclez et brossez (brosse de laiton).
  5. Appliquez une couche de fart plus chaud (jaune) puis raclez et brossez (brosse de nylon).
  6. Appliquez à nouveau un fart de glisse dur (bleu) puis raclez et brossez (brosse de laiton).
  7. Appliquez une couche de fart de glisse en molybdène, puis grattez et brossez.
  8. En dernier lieu, appliquez le fart du jour, puis raclez et brossez. Exécutez toujours le polissage de finition, soit le lustrage, à l'aide d'une brosse de crin de cheval pour éliminer l'électricité statique que causent les brosses de nylon.
  9. Bon ski!

 

(Note : Les étapes 4 à 7 sont facultatives.)

 

 

Quelques mots sur le klister

Le terme klister est issu d’une langue scandinave ancienne et signifie liquide des dieux. Libre à vous de décider s’il s’agit de dieux bienveillants ou maléfiques! Vous aimerez ou vous détesterez. Il n’y a pas d’entre-deux!

 

Le klister est un fart particulier (plutôt collant) qui s’applique UNIQUEMENT sur la zone de retenue des skis fartables.

N'appliquez JAMAIS du klister sur des skis non fartables.

La plupart des skieurs amateurs peuvent se tirer d’affaire avec un seul klister, le klister universel, bien qu’il en existe tout un éventail (vert, bleu, rouge, jaune, à faible ou haute teneur en fluor, etc.).

  • Le klister vous permettra de skier lorsque la neige a subi des cycles de transformation et est mouillée ou glacée. Il peut aussi servir de fart de base avant d’appliquer les farts de retenue ordinaires. Il a l’avantage de pouvoir prolonger votre saison de ski de plusieurs semaines.
  • Il se vend en tube (semblable à un tube de dentifrice) et doit être rangé dans un sac en plastique à fermeture hermétique dès sa première utilisation, mais demeure utilisable pendant plusieurs saisons.
  • Le klister s’applique en intérieur (dans une maison ou un refuge). Il est difficile de l'appliquer à l’extérieur.
  • Pour l’étaler, ouvrez le tube et déposez le klister par petites touches sur la ZONE DE POUSSÉE (qui s’étend de la talonnière à deux ou trois pouces au-delà de la butée de la fixation). D’après mon expérience, il est préférable d’étendre le klister sur une zone légèrement plus courte que votre zone de poussée habituelle étant donné sa grande efficacité.
  • À l’aide de la spatule à klister, étalez les perles de klister uniformément sur la zone de poussée jusqu’à l’obtention d’une mince pellicule lustrée. N’hésitez pas à vous servir de vos pouces ni à réchauffer le klister au sèche-cheveux pour le rendre plus malléable.
  • Si vous vous servez de vos pouces, enfilez votre gant ou votre mitaine de ski; vous constaterez que le klister se dissipe ainsi en quelques minutes. Ou encore, nettoyez-vous les mains avec un défarteur aux agrumes.
  • Une fois le klister appliqué, mettez vos skis au froid pour éviter qu’il ne coule.
  • Lorsque vous transportez vos skis, attachez-les dos à dos à l’aide d’un élastique ou de courroies. Assurez-vous que le klister N’ENTRE PAS EN CONTACT ni avec vos vêtements ni avec les revêtements intérieurs de votre véhicule.
  • Après votre randonnée, si vous comptez skier à nouveau, rangez vos skis au frais et à l’horizontale pour éviter que le klister subsistant ne coule. Si la saison est terminée, enlevez le klister à l’aide d’un grattoir, d’un sèche-cheveux et d’un linge sans charpie ou encore d’un défarteur. Si vous ne nettoyez pas vos skis, la poussière, la saleté ou divers petits débris adhéreront au klister.
  • Conservez votre klister au frais et à l’abri de la lumière.

Comment remiser vos skis l’été

 

Pourquoi ne pas veiller à bien remiser vos skis l’été, d’autant plus que vous avez dû investir de l’argent durement gagné pour les acheter?

Remisage des skis (le minimum du minimum)

 

Voici trois suggestions.

 

  1. Posez vos skis à l’horizontale sur deux goujons fixés à un mur ou glissez-les sur les poutres entre les solives du plafond de votre sous-sol. Attachez-les dos à dos l’un à l’autre (à l’aide de bandes élastiques ou de ruban adhésif de plomberie, le fameux « duct tape »), mais sans en aplatir la cambrure (la courbure du ski). Le sous-sol est préférable au garage parce que la température y est plus constante l’été.
  2. Posez vos skis à la verticale contre une poutrelle et les y retenir en achetant une sangle conçue à cette fin. Vous pouvez en acheter une sur le site internet de Red Creek Sweden. La sangle est munie de passants ou de boucles dans lesquelles on glisse les skis pour les y retenir à la verticale. Vous pouvez également en confectionner une en utilisant une vieille courroie de sac à dos ou encore une large mèche de lampe à l’huile. Il suffit de clouer à l’horizontale la sangle ou la mèche à un mur ou à une poutrelle à intervalles réguliers pour créer des ganses où insérer les skis. Continuez ainsi jusqu’à ce qu’il ne vous reste plus d’espace… ou de skis!
  3. Posez chacun de vos skis chacun à plat sur la semelle. Assurez-vous de ne rien poser dessus afin de ne pas en aplatir la cambrure.

 

Ne laissez jamais vos skis simplement appuyés contre un mur. Ils se déformeraient!

 

 

Application de la cire d'été

La semelle de vos skis est faite de plastique, de nylon ou d’un composé polymère. Elle se desséchera au cours de l’été si vous ne la protégez pas. Achetez du fart d’été (habituellement orangé et vendu en blocs de grands formats dans les boutiques de skis) ou utilisez tout autre fart mou dont vous disposez déjà. Pour vous dépanner, vous pouvez même utiliser de la paraffine (comme celle qu’on utilise pour sceller les conserves maison). À l’aide de votre fer, déposez des gouttelettes de fart tout le long de la semelle puis lissez-les. Le fart sera épais et peu esthétique. Étalez-le avec le fer, mais veillez toutefois à ne pas le faire pénétrer dans la semelle comme si vous fartiez vos skis à chaud pendant la saison de ski. Si vos skis sont non fartables, n’appliquez le fart d’été qu’à l’EXTÉRIEUR de la zone où se trouvent les écailles ou le mohair. Nul besoin de nettoyer vos skis avant d’appliquer le fart d’été, puisque celui-ci emportera les saletés lorsque vous le gratterez à l’automne.

 

Une fois cette opération terminée, nettoyez les fixations à l’aide de silicone en aérosol et d’une brosse de nylon puis remisez les skis.

 

À l’automne, consultez notre site web pour savoir comment préparer vos skis pour l’hiver.

 

 

L’entretien des bottes, des fixations et des bâtons

Nettoyez vos bottes puis vaporisez du silicone en aérosol (3,99 $ chez Canadian Tire) sur la semelle de vos bottes ainsi que le long des coutures de l’empeigne. Nettoyez ensuite vos fixations et enduisez-les de silicone en aérosol. Le silicone permettra au caoutchouc des fixations de demeurer souple et flexible. Suspendez vos bâtons par les dragonnes.

Le fartage des skis de fond : petit guide à l’intention des skieurs amateurs

Les fondeurs de plaisance utilisent deux techniques différentes pour skier : le pas diagonal (appelé parfois le pas classique) et le pas de patin (parfois appelé style libre). Chaque technique fait appel à un équipement particulier et à des techniques de fartage différentes.

 

Le fartage des skis de patin vise UNIQUEMENT à en favoriser la glisse puisqu’il n’y a PAS de phase de poussée.

 

Le fartage des skis de pas classique vise à en favoriser la glisse (le long des parties antérieure et postérieure de la semelle), mais aussi à en améliorer la poussée (dans la zone de retenue ou zone de poussée). Sur la semelle, la zone de poussée s’étend de la talonnière jusqu’à quatre à six pouces au-delà de la butée de la fixation.

 

Note sur les skis sans fartage : les skis sans fartage sont efficaces lorsque la température est égale ou supérieure à -1 °C et lorsque la neige est fraîchement tombée ou mouillée. Pour en améliorer la performance, vous devriez envisager d’en farter l’avant et l’arrière avec un fart de glisse et d’en farter la zone de poussée avec un fart de retenue (SAUF si la pochette de retenue de vos skis sans fartage est recouverte de mohair).

 

LE FARTAGE DE GLISSE et ses diverses méthodes

 

  1. Fart de glisse liquide. Tous les fabricants de fart (Swix, Vauhti, Start, Toko) offrent un fart de glisse liquide et universel (c’est-à-dire pour toutes les températures) qu’on applique comme une cire à chaussures liquide. La bouteille est munie d’un applicateur éponge. Appliquez ce fart d’une extrémité à l’autre du ski de patin et sur les parties antérieure et postérieure du ski classique. Laissez-le sécher puis polissez-le à l’aide d’un linge doux (selon les recommandations du fabricant). Vous êtes maintenant prêts à skier! Ce fart de glisse liquide est pratique, rapide et universel. Toutefois, il est non seulement plus coûteux et moins efficace que les autres méthodes de fartage à chaud qui utilisent des farts adaptés aux diverses températures, mais également moins durable.   (Parce qu’il s’use plus rapidement, il nécessite des applications plus fréquentes, voire avant chaque randonnée.)
  2. Fart de glisse en aérosol. Tous les fabricants offrent aussi un fart de glisse en aérosol, que l’on applique sur la zone de glisse. Ce fart est pratique, mais coûteux et moins efficace.
  3. Lingettes jetables. Tous les fabricants offrent également des lingettes de fartage jetables et emballées individuellement (semblables aux serviettes humides que l’on trouve en restauration rapide). Chaque lingette est imprégnée de fart de glisse liquide universel. Il suffit de frotter la lingette sur vos skis, de laisser sécher le fart puis de le polir si nécessaire. Ce produit comporte les mêmes avantages et inconvénients que les deux farts précédents.

La rapidité de vos skis s’améliore chaque fois que vous y appliquez un fart chaud, que vous les raclez et que vous les brossez. Aucune des trois méthodes de fartage précédentes ne fait appel à ces opérations;  elles ne contribuent donc pas à rehausser la rapidité de vos skis.

 

Fartage au fer chaud. C’est l’opération par laquelle on « repasse » une couche de fart choisi en fonction de la température directement sur la zone de glisse du ski à l’aide d’un fer chaud. Après cette application, attendez que la semelle refroidisse avant de gratter le fart de glisse en raclant le ski à l’aide d’un grattoir en plexi. Brossez ensuite la semelle à l’aide d’une brosse de bronze ou de nylon puis d’une brosse de crin. (En général, on applique une couche de fart de glisse pour chaque segment de 5 à 10 km de randonnée.)  Le fartage à chaud vous permet d’appliquer le fart qui convient le mieux à la température et qui résistera à l'abrasion plus longtemps que les autres méthodes. Plus vous préparez vos skis de cette façon, en les raclant et les brossant, plus vous en améliorez la rapidité. Cette méthode nécessite cependant l’achat des outils nécessaires (support pour fartage, grattoirs, brosses, fer et farts). Il faut également prévoir l’espace nécessaire pour farter vos skis et ranger vos outils. Mon épouse me dit qu’elle sait à l’odeur de fart dans la maison à quel moment la saison de ski s'amorce! Le salon n’est vraisemblablement pas l’endroit pour vous installer : gare aux éclisses et aux bavures de fart! Il faut également veiller à NE PAS SURCHAUFFER ni le fer ni vos skis pour éviter d’endommager la semelle. Vous trouverez sur Internet de nombreuses vidéos pour apprendre à farter vos skis au fer.  Note : Les boutiques de ski spécialisées offrent des traitements pour les semelles et des méthodes de fartage beaucoup plus perfectionnés et coûteux (tels que les traitements à chaud et le meulage), mais qui sont peu utiles aux skieurs amateurs.

 

LE FARTAGE DE RETENUE pour les skis classiques fartables seulement

 

Le fart de retenue s’applique sur la zone de poussée pour permettre aux cristaux de neige d’adhérer au fart et au skieur de se propulser vers l’avant.

 

Le choix du fart de retenue est fonction de la température. Certains farts sont conçus pour des plages de température plus grandes. Ils se vendent en cylindres d’environ trois pouces de hauteur et coûtent de six à onze dollars (quoique certains se vendent beaucoup plus cher). Un cylindre durera plusieurs saisons.

 

Choisissez le fart en fonction de la température de la neige. Les degrés d’humidité et de transformation de la neige peuvent aussi entrer en ligne de compte, mais les skieurs récréatifs peuvent se contenter de tenir compte uniquement de la température de la neige. Crayonnez d'abord le fart du jour sur la zone de poussée en appliquant des couches lisses et en évitant de laisser des pépites de fart. Ensuite, à l’aide d’un liège synthétique (environ cinq dollars), polissez le fart pour obtenir une couche uniforme sur toute la zone de poussée. Veillez à ne pas étaler le fart au-delà de la talonnière. Répétez ces deux étapes pour appliquer plusieurs couches de fart. (En général, on applique une couche pour chaque segment de 3 à 5 km de randonnée.)  Il est préférable de superposer plusieurs couches minces de fart plutôt que d’en appliquer une seule, mais trop épaisse. Laissez les skis refroidir, puis c’est parti!

 

Au début de votre randonnée, laissez le temps au fart d’agir. Toutefois, si vous glissez vers l’arrière lorsque vous effectuez une poussée vers l’avant, appliquez du fart sur une zone légèrement plus longue vers l’avant ou appliquez un fart plus chaud sur le premier fart.

 

Note 1 : En général, vous pouvez étaler un fart mou (plus chaud) sur un fart dur, mais non l’inverse.

 

Vous devrez peut-être aussi changer de fart en fonction des modifications de la température ou de l’état de la neige. Si vous devez alors utiliser un fart plus chaud, vous pourrez l’appliquer directement sur le premier. Par contre, si le second fart est plus froid que le premier, vous devrez d’abord enlever le premier à l’aide d’un grattoir.

 

Note 2 : Votre fart du jour sera plus efficace et durera plus longtemps si vous étalez d’abord un fart de base (en aérosol ou en cylindre). Appliquez-le en le vaporisant ou en le crayonnant puis polissez-le avec un liège. Laissez-le refroidir puis appliquez le fart du jour.

 

Note 3 : Plusieurs fabricants offrent également du fart de retenue en ruban (ruban adhésif à deux faces que l’on colle sur la zone de poussée des skis classiques). Le fart en ruban fonctionne bien dans toutes les conditions sauf sur la glace ou la neige glacée et très durcie. Une seule application peut vous permettre de parcourir plus de 150 km. Son seul désavantage : le coût, soit environ 22 $ pour trois paires de skis. Si vous en faites l’essai, suivez les instructions du fabricant sur l’emballage et raccourcissez un peu la partie avant de la zone de retenue. Vous constaterez que ce fart est très efficace.

 

Note 4 : L’un des meilleurs manuels de fartage que je connaisse s’intitule « The Next Millenium Wax Book ». Il est offert en format téléchargeable sur le site d’Eagle River Nordic, à l’adresse www.ernordic.com/waxbook.html. Il propose diverses options de fartages… farts, fabricants, prix. Tout y est. Offert en anglais seulement.

 

Note 5 : Il existe des farts de retenue pour les skis non fartables à écailles (quel oxymoron!!). Ils amélioreront l’adhérence de vos skis, mais se nettoient plus difficilement. N’appliquez JAMAIS de fart de retenue sur des skis non fartables munis d'une surface en mohair.

 

Note 6 : Pour nettoyer vos skis, enlevez le plus de fart possible à l’aide d’un grattoir puis d’un défarteur si nécessaire. (Lee Valley Tools vend un solvant aux agrumes 33 % moins cher que les boutiques spécialisées.) N’utilisez les défarteurs et les solvants qu’en dernier recours car ils dessèchent la semelle de vos skis. Attention : certains solvants aux agrumes contiennent des matières abrasives.

 

Vous pouvez dépenser des milliers de dollars pour améliorer la rapidité de vos skis. La plupart des skieurs amateurs n’ont toutefois pas besoin de débourser autant d'argent. S'inscrire à des leçons de skis données par un instructeur accrédité représente un bien meilleur investissement!